Le requin-baleine : Un gentil géant

 

Alors, pour commencer, nous allons répondre à une question que certains se poseront (ou pas) :

Mais c’est un requin ou une baleine ?

Alors, le requin-baleine, vit dans l’eau, est relativement imposant, filtre du plancton et gobe de petit poissons au passage. Comment ça vous ne voyez pas la différence ? Ah j’oubliais, il a des fentes branchiales, ce qui lui permet de ne pas avoir à remonter à l'air libre pour respirer… Et de plus ce n’est pas un mammifère mais un poisson. Je pense vous avoir convaincu que le requin-baleine et donc définitivement un requin et par conséquent un poisson. Je laisse donc place aux choses plus sérieuses et vous laisse découvrir cette grosse bêbête dans les paragraphes suivants.

Zone de répartition

On rencontre le requin-baleine (Rhincodon typus) dans les eaux tropicales et tempérées à chaudes de l'Atlantique, du Pacifique et de l'océan Indien. En hiver, de jeunes requins-baleines viennent se nourrir de plancton dans les eaux riches en nutriments. Le requin-baleine vit dans une bande autour de l'équateur jusqu'à 30° de latitude Nord et 35° de latitude Sud.

zoologie - requin-baleine - rhincodon typus - plus grand poisson connu - carcharadon carcharias - poisson - ichtyologie - catilagineux  - espèce menacée - océan - septembre 2012  - Californie

C'est une espèce essentiellement pélagique vivant au large en eaux très profondes. Cependant, adultes et juvéniles se retrouvent près de lagons, de récifs coralliens ou de zones sablonneuses durant plusieurs mois. Ils sont généralement repérés près de la surface de l'eau, solitaires ou en groupes pouvant atteindre des centaines d'individus.

Les requins-baleines migrent sur de longues distances, ils sont souvent associés à des bancs de poissons pélagiques, en particulier les scombridés (maquereaux et thons).

Fiche d'identité

zoologie - requin-baleine - rhincodon typus - plus grand poisson connu - carcharadon carcharias - poisson - ichtyologie - catilagineux  - espèce menacée - océan - septembre 2012  - Californie

Le requin-baleine (Rhincodon typus) est le plus grand poisson connu pourtant on ne le connait que depuis 1828. Ce genre de découvertes spectaculaires redonne l'espoir que de grandes créatures cryptozoologiques vivent encore cachées de nos jours.

Historique

Avant d’apparaître dans nos manuels de zoologie cette créature a suscité la peur dans nos océans. Au début du XVII ème siècle des marins espagnols qui naviguaient au large des Philippines en avaient une peur bleue, ils disaient qu’il attaquait et détruisait les bateaux qu’il rencontrait sur sa route, son nom « le chacon ».

En 1816, une première observation de l’animal fut faite par un naturaliste amateur originaire de Calcutta nommé H. Piddington. Il avait vu un animal long de 21 à 24 mètres tacheté près de Manille.

1834, W. Foley lieutenant d’un vaisseau anglais dit avoir vu dans le Golfe du Bengale un poisson énorme aussi gros qu’une baleine et tacheté comme une panthère*, le poisson possédait une grande bouche et une haute nageoire dorsale.

L’énorme poisson qu’observe Foley est en fait à ce moment là connu depuis environ 6 ans. En 1828 on en a harponné un mesurant 4, 57 mètres dans une baie proche du cap de Bonne-Espérance et sa peau achetée six livres sterling a été envoyée au Muséum d'histoire naturelle de Paris.

zoologie - requin-baleine - rhincodon typus - plus grand poisson connu - carcharadon carcharias - poisson - ichtyologie - catilagineux  - espèce menacée - océan - septembre 2012  - CalifornieUn requin-baleine tué en Floride en 1912 et exposé à travers les Etats Unis

Tuer un requin-baleine semble être un exploit au début du 20 ème siècle où on le connait moins que maintenant et où il passe pour un colosse, comme l'illustre ce requin-baleine de Floride qu'on exhibe à travers les Etats Unis en 1912.

En 1978, Barloy rapporte que les requins-baleines étaient très mal connus, en effet on ne les avait observé scientifiquement qu’une centaine de fois.

*Notons pour éviter toutes méprises que le lieutenant fait certainement référence à l’animal qu’on appelle léopard (Panthera pardus) ou panthère qui est tacheté. On croit trop souvent que toutes les panthères sont noires, mais c’est faux.

Description

Ce grand sélacien, est le plus grand de tous les poissons connus, il mesure entre 12 et 16 mètres et parfois même 20 mètres de long pour un poids maximal de 35 tonnes.

Pour un requin, on peut dire que sa physionomie est particulière, on dit souvent que sa tête large évoque celle de la salamandre. La peau de son ventre est complètement blanche, tandis que celle du dos est grise avec beaucoup de taches claires et des lignes horizontales et verticales de couleur blanche ou jaune formant un « damier ». Plus épaisse et plus dure que celle de toute autre espèce dans le monde, atteignant jusqu'à 15 centimètres d'épaisseur, elle est couverte de denticules dermiques. C'est son principal moyen de défense.
Un adulte peut naviguer de nuit comme de jour à la vitesse de 1,5 à 5 km/h.

Les tentatives de "mises en cage"

Certains aquariums que je ne citerais pas, enfin, si je vais le faire, on tenté de mettre ces géants des océans en aquarium ! Le premier à avoir eu cette idée de génie est l'aquarium de Izu Mito Sea Paradise au Japon. L'essai date de 1934, on peut donc leur accorder un manque de connaissances sur le sujet, après tout, si ont peut le faire avec des poissons rouges... Cette expérience tourna court, le spécimen capturé n'aura survécu qu'à 122 jours de captivité.

Nous comptons aujourd'hui moins de 15 requin baleines en captivité. 4 aux Etats Unis (USA) dans l'aquarium d'Atlanta qui a vu 2 spécimen mourir en janvier et juin 2007. Les 4 requins étaient des mâles, les 2 "victimes" ont été remplacés par des femelles afin de pouvoir "étudier" leur reproduction (ou leur rentabilité, je vous laisse choisir).

Un spécimen a été maintenu captif 18 mois à Dubaï et a du être relâché. Les autres spécimens séjournent en majorité au japon.

Kai-kun, un mâle de 4,7 mètres pour 1,2 Tonne, et Dai-kun, un autre mâle de 4,96 mètres pour 1,2 Tonne, font partie des principales attractions de l'aquarium Kaiyukan, au Japon depuis 2005, trois requins-baleines vivent en captivité à l'Aquarium Churaumi d'Okinawa. L'aquarium détient le record de longévité de l'animal en captivité.

« Ah », un juvénile de près de 4 mètres pour près de 700 kilos nommé par une onomatopée à défaut de vrai nom, est exposé au National Museum of Marine Biology and Aquarium de Pingtung, le plus grand aquarium de Taïwan.

Espérance de vie

Officiellement on est sûr qu'il vit au moins 70 ans mais on estime ce poisson peut vivre jusqu'à 100 ans. Il arrive malheureusement parfois que des spécimens s’échouent pour des raisons inconnues sur nos côtes, comme ces derniers jours d’aôut 2012 où deux spécimens se sont échoués en Indonésie.

Reproduction

Le mode de reproduction du requin-baleine, comme pour le coelacanthe (Voir article) est un mystère.
Le requin baleine est ovovivipare, les oeufs se développent dans l'utérus de la mère qui mets bas des petits autonomes dès leur expulsion. La femelle atteint sa maturité sexuelle entre 20 et 30 ans, soit entre environ 6 et 9 mètres.

On n’a aucune information sur le lieu et l’époque des accouplements, pas plus que sur la durée de la gestation. La femelle mettrait bas jusqu’à 300 petits à la fois, de 40 à 60 centimètres et qui grandissent toute leur vie, la seule source de cette taille vient d'une femelle capturé aux philippines qui était pleine.

zoologie - requin-baleine - rhincodon typus - plus grand poisson connu - carcharadon carcharias - poisson - ichtyologie - catilagineux  - espèce menacée - océan - septembre 2012  - CalifornieUn bébé requin-baleine

Notons que le plus petit requin-baleine capturé mesurait 55 centimètres de long, ce dernier avait encore la cicatrice du cordon ombilical donc venait sûrement de naître qui va dans le sens des idées développées ci-dessus.

Il se pourrait que les eaux peu profondes près de l'embouchure de certaines rivières et de certains estuaires constituent des lieux de prédilection pour l'accouplement, la mise bas, ou pour l'alimentation.

Alimentation

Le requin baleine tire son nom de sa taille mais aussi de son mode d'alimentation identiques à celui de certains cétacés, en effet il se nourrit uniquement de proies de petite taille telles que le plancton et le krill, mais aussi d'algues, de petits crustacés, de petits calmars ou de poissons de moins de 10 cm (maquereaux, thons) qu' il capture en avalant et en filtrant de très grandes quantités d'eau.

zoologie - requin-baleine - rhincodon typus - plus grand poisson connu - carcharadon carcharias - poisson - ichtyologie - catilagineux  - espèce menacée - océan - septembre 2012  - CalifornieLa gueule du requin-baleine est un véritable filtre à plancton !!!

Une analyse du contenu de l'estomac d'un spécimen pêché au large des côtes de l'Inde en 1961 a révélé une grande variété d'ingesta, y compris de grandes quantités de zooplancton, de restes de poissons en partie digérés, de crustacés, de mollusques et de petites quantités d'algues, ce qui suggère un régime alimentaire omnivore mais l'ingestion d'algues pourrait tout aussi bien être involontaire.

Dans son comportement alimentaire, le requin-baleine fait appel à deux techniques : il peut « filtrer », à la manière de la baleine bleue ou bien « gober », de façon similaire au tarpon. Ainsi, l'animal ne se contente pas de filtrer l'eau au cours de ses déplacements quand la concentration de nourriture planctonique est faible. Immobile, il peut aussi aspirer très rapidement de grandes quantités de liquide, ce qui est plus adapté à la capture des proies plus larges ou de nuages planctoniques compacts.

Son comportement placide fait que ce géant vit en symbiose ou presque avec les pêcheurs : Les requin-baleines sont du genre opportuniste, si on en croit un comportement unique, en effet il peut leur arriver de sucer les filets de pêches pour voler quelques petits poissons et du plancton.

Le revers de la médaille pour ce gros gourmand est qu'il lui arrive malheureusement poussé par sa gloutonnerie d'entrer dans des filets de pêche et de s'y coincer mettant ainsi en danger l'équipage du bateau et sa propre vie.

Des accidents

Ce grand poisson qui adore nager paisiblement en surface avec son aileron hors de l’eau et peut parfois être heurté par des bateaux. Il est probable aussi qu'avec une taille aussi impressionnante il ait pu causer quelques naufrages dans des eaux pas toujours très chaudes.

En 1919, un énorme individu alla se coincer dans une pêcherie en bambous dans le Golfe du Siam.

Évolution des effectifs et menaces

Sa taille ne le protège de tous les prédateurs, en effet lorsqu'il est jeune le requin-baleine qui mesure entre 40 et 60 centimètres est un mets de choix pour des prédateurs comme l'orque ou d'autres espèces de requins.

Mais comme pour les autres espèces de squales, son plus grand prédateur reste l'homme qui le pêche. Cet énorme poisson est pêché depuis les années 1970 au moins à Taïwan pour être revendu dans tout l'Asie. Quand on sait que sur certains marchés asiatiques un aileron peut valoir près de 10 000 €, on comprend pourquoi il est pêché et que tout est vendu (chair, ailerons et d’autres morceaux).

Évolution des attaques dans le temps

Cette partie sera presque obsolète car le requin-baleine est inoffensif pour l'homme et ne l'a jamais attaqué volontairement , on ne peut donc pas parler d'attaques.

Bref ce requin est le Gandhi des océans, il nage zen avec son imposante silhouette et observe les océans.

Avis

On en revient toujours à une étrange constatation : Comment peut-il être aussi gros et en même temps si peu connu ?

Conclusion

Le requin-baleine est donc un colosse inoffensif c'est un peu le King Kong des océans, nous n'avons aucune raison de le craindre même si c'est un requin, alors plutôt que de le chasser bêtement apprenons à mieux le connaître.

Philippe Mind, Damien R., Eric N.


Sources : Serpent de mer et monstres aquatiques (Jean Jacques Barloy), Wikipédia, Comment ça marche (Aout 2012), MaxiSciences

Liens

Les requins, Spielberg s'est planté : Tueurs nés ou victimes des médias (Prologue)

Attaque de requins en eau douce : Les dents du lac en 1916

Shark attack : Vraiment si souvent que ça ? Enquête sur les attaques de requins

Le grand requin blanc ou la grande victime des médias

Le requin Bouledogue ou requin du Zambèze

Sujets du forum

Débat : Les requins doivent-ils être considérés comme des nuisibles ?


Si vous souhaitez venir discuter de ce sujet ou d'un autre, rendez-vous ici sur le forum officiel du site

Share

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

actualite et medias

Share

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site