Yéti : Des tests Adn prévus

[Cryptozoologie - Hominidés] Yéti : Des tests Adn prévus

 

Une équipe anglo-suisse se fixe comme pari de démontrer l'existence du yéti ...

Mardi 22 mai 2012

Les faits

On apprend ces jours ci qu'une équipe composée de chercheurs suisses et anglais s'est mise en tête de percer le mystère "yéti" grâce à des analyses ADN. L'équipe est formée de chercheurs d'Oxford et du Musée zoologique de Lausanne.Cryptozoologie cryptozoology yeti yéti Bernard Heuvelmans Bryan Sykes Wolfson College d'Oxford Michel Sartori mai 2012 forum preuve de l'existence du yéti hominidé inconnu hominologie almasty himalaya caucase sasquatch bigfoot analyses adn Musée zoologique de Lausanne chercheur anglo suisse

Le yéti : En quête de preuves de son existence ...

Bryan Sykes, chercheur du Wolfson College d'Oxford qui collabore avec Michel Sartori à la direction explique :

"C'est un domaine que tout universitaire aborde avec beaucoup d'excitation [...] Il regorge de témoignages excentriques, de faux grossiers"

On ne manque pas de rappeler que le yéti dont la notoriété est plus grande n'est pas un cas isolé vu que d'autres hominidés inconnus ont été signalés dans le Caucase, en Amérique du Nord, et à Sumatra et sous des appellations différentes.

Bryan S. poursuit et dit :

"De prétendus yétis ont déjà été soumis à des analyses ADN et à ce genre de choses, mais les méthodes, notamment pour les poils, ont beaucoup évolué depuis du fait des progrès de la médecine légale"

On ajoute que les analyses pratiquées jusqu'ici ont pour la plupart montré que les restes découverts étaient ceux d'êtres humains, mais les résultats pourraient avoir été faussés par contamination.

Les chercheurs soulignent :

"Il n'y a pas eu d'examen systématique de ce matériel"

Des échantillons ?

On en possède déjà car Bernard Heuvelmans en avait collecté lorsqu'il étudiait le sujet entre 1950 et 2001 (Date de sa mort). Ces derniers étaient conservés au Musée zoologique de Lausanne où tous les documents du cryptozoologue sont conservés depuis sa mort. Selon l'une des hypothèses avancées pour expliquer l'existence hypothétique du yéti, il s'agirait d'hommes de Neandertal ayant échappé à la disparition.

Les analyses ADN de l'équipe anglo-suisse auront notamment pour but de déterminer si la présence de gènes communs aux Néandertaliens est plus importante chez les habitants des zones où sa présence a été signalée.

Bryan Sykes termine en disant :

"Au cours des deux dernières années, il est devenu clair qu'il y a eu beaucoup de métissage entre Homo sapiens et Neandertal [...]. De 2 à 4 % de l'ADN des Européens provient de Neandertal"

J'ajoute en complément de ces informations que j'avais développé la dernière partie sur les gênes communs entre sapiens et Neandertal (Voir ici).

Sources : Le Monde.fr

Sujets du forum

Des chercheurs anglo-suisses tentent de démontrer l'existence du yéti

Voir aussi

Les chercheurs ne retrouvent aucune trace génétique du yéti (juillet 2014) 

Des vue de yétis enregistrées en septembre 2012 en Sibérie

Le doigt du yéti de Byrne

Yéti : Des preuves

Néandertal est en nous

Si vous souhaitez venir discuter de ce sujet ou d'un autre, rendez-vous ici sur le forum officiel du site.

Share

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

actualite et medias

Share

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×