La raie géante d'eau douce

La raie géante d'eau douce : Une géante des fleuves

 

La raie géante d'eau douce (Himantura chaophraya) est une raie d'eau douce du sud-est asiatique. La raie fait partie des poissons cartilagineux, et à ce titre, elle est apparentée aux requins. Tout comme certains d’entre eux, la raie Himantura présente la particularité d’être ovovivipare*.

Description

Elle fut décrite en 1990 par Monkolprasit et Roberts, 1990. Certains ichtyologues doutent qu'il s'agit d'une espèce à part entière, et rattache Himantura chaopraya à l’espèce Himantura polylepis (décrite en 1852).

raie géante d'eau douce - Mékong - Thailande - Asie - poisson - ichtyologie - zoologie - Whitetail stingray - Himantura chaophraya - Chao Praya - Himantura polylepis - poisson ovovivipare - Tachin - Nan - Bang Pakong - Tapi - Bornéo

La raie géante d'eau douce (Himantura chaophraya) (Crédit image : Telegraph.co.uk)

Etymologie

D’où lui vient son nom Himantura chaophraya ?

Comme bien souvent il n’y a pas besoin de chercher midi à quatorze heures pour le nom d’espèces, car chaophraya vient du fleuve de Thaïlande, Chao Praya, qui traverse Bangkok, et où cette raie fut décrite pour la première fois.

Quant au nom de genre, Himantura, il vient du grec Himan, -tos, qui signifie « lanière » (en référence au pic dentelé que le poisson a en bout de queue) et de oura, « queue ».

Himantura est un genre de raies que l’on rencontre principalement en Asie et qui vit en eau douce.

Alimentation

Elle se nourrit de petits invertébrés ou de poissons qui passent à sa portée.

Répartition

Cette belle bête dont nous donnerons les mensurations hors du commun plus bas vit en eaux douces ou saumâtres, comme les embouchures fluviales.

On trouve Himantura chaophraya en Asie du Sud Est, et principalement dans le Mékong et la Chao Phraya entre la latitude 20° Sud et 25° Nord.

On la rencontre aussi à la Tachin et la Nan, la Bang Pakong et la Tapi et même à Bornéo.

Ce poisson est bathydémersal cela signifie qu’il qui vit sur le fond des cours d’eau ou des estuaires, jusqu’à 200 m de profondeur, voire en dessous, en certains endroits.

Himantura préfère un habitat sableux, comme beaucoup de raies elle aime s’enfouir dans le sable.

Des tailles record

Imaginez vous que vous relevez vos filets, et là vous remontez une belle raie femelle qui fait dans les 600 kilos, pour un diamètre de 2,5 m, impressionnant, non ?

On prétend en effet que le poids de certains spécimens du Mékong ou de la Chao Phraya pourrait atteindre les 500 à 600 kilos.

Un poisson qui n’est pas toujours très sympathique


Dans cette vidéo on voit deux hommes avec un raie géante d’eau douce  qui a un diamètre de 1.86 mètre pour 115 kilos, ils la transportent on ne sait pas vraiment où mais ce qui est intéressant c’est de voir ce pic dentelé qu’elle a au bout de la queue, on dit qu’il est capable de percer un os. D’ailleurs on connait des histoires de plongeurs qui sont morts après être passés par inadvertance au dessus d’une raie : le poisson effrayé les a tués avec son pic.

Evolution des effectifs

Comme beaucoup d’espèces endémiques des fleuves d’Asie du Sud, la raie géante d’eau douce (Whitetail stingray pour les anglophones) est gravement menacée en raison de la surpêche et de la construction de barrages.

S’ajoute à cela des éléments connus mais parfois ignorés comme la pollution surtout dans l’estuaire du Mékong.

Menacée ?

Le fait qu’elle soit de belle taille lui confère un certains succès auprès des pêcheurs mais l’espèce est protégée.
Ses populations sont en baisse, en raison de la surpêche et de la perte de son habitat, et certaines populations locales sont menacées d'extinction. elles se prennent dans un filet, c'est trop souvent trop tard pour remettre le poisson à l'eau.

Des solutions ?

Pour préserver l’espèce qui est comme on le disait précédemment menacée on pratique depuis peu ce qu’on appelle de l’aquaculture expérimentale, cela semble être le cas en Thaïlande où on essaie d'élever ces raies dans des fermes aquacoles.

* Un ovovivipare est un animal qui pond des oeufs et qui les garde dans une poche située sur le ventre d'un des parents, jusqu’à éclosion.

Sources : Communications avec F. de Sarre, wikipédia, pecheur.info, fishbase

Philippe Mind

Voir aussi

L'arapaima gigas, le plus gros poissons d'eau douce d'Amérique du Sud

Anguille électrique : Coup de foudre assuré !

Sujets du forum

La raie géante d'eau douce (himantura chaopraya)

Si vous souhaitez venir discuter de ce sujet ou d'un autre, rendez-vous ici sur le forum officiel du site

Share

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

actualite et medias

Share

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×