Canular en N. Z.

Un homme est condamné à payer une amende pour avoir monté un canular zoologique ...

Mardi 31 janvier 2012

Localisation

En Nouvelle Zélande près de Dannevirk, une île septentrionale du pays.


Dannevirke

Les faits

L'histoire du canular commence en 2009 lorsque des témoins apperçoivent des busard munis d'ailes rouges et qui volent près de Dannewirk. Suite à ces témoignages les faits sont rapportés dans certains journaux de la presse comme par exemple le "Fairfax Media".

La nouvelle fait douter le monde zoologique et notamment les ornithologues qui n'en ont jamais vu encore et qui commençaient doucement à y croire.

Grant Michael Teahan, fermier de 39 ans; avaient réussi son coup car on avait pensé qu'il pouvait s'agir de busards atteints de mutations, on imaginait que les oiseaux avaient ainsi muté, mais ce n'était pas le cas et seul le fermier qui n'était pas encore inquiété le savait.

Ce n'était pas une nouvelle espèce mais plutôt une espèce maquillée.

La méthode qu'avait utilisé G. M. T. était simple : Il peignait les ailes des busards avec une bombe et les relâchait ensuite, s'en suivait des appels et des signalements de personnes étonnées de voir ces créatures inconnues.

Il faudra attendre qu'un rapace soit percuté par un véhicule pour faire la lumière sur l'affaire et voir que les ailes étaient recouvertes de peinture.

L'amende

L'accusé n'a pas été blanchi et devra payer au total environ 12560 euros comprenant :

  • 5.000 dollars néo-zélandais soit 3.140 euros.
  • 15.000 dollars néo-zélandais soit 9420 euros à la société de protection des animaux. Cette dernière avait déposé une plainte contre lui et l'argent servira à couvrir les frais occasionnés.

Le juge Geoff Reaus, prononce la sentence sous ces mots :

"Vous piégiez ces faucons, les peigniez et attendiez la publicité que vous génériez localement"

Sources : Times online, AFP

Mon avis

Je suis personnellement pour cette sanction car depuis de nombreuses années et encore récemment nombre de canulars ont été recensés (Voir lien ci-dessous).

Doit-on y voir du mal, oui certainement donner de fausses informations fait du tort à la recherche zoologique et pourquoi pas cryptozoologique.

En quoi cela peut-il faire mal à ces deux domaines qui sont comme je l'avais expliqué très proche (Voir prologue). On peut voir en cela une perche tendus aux détracteurs de la discipline de recherche de nouvelles espèces qui ont le rappelle tiennent un peu le discours tenu par le juge qui parle de publicité générée par ce canular. Notons que ce n'est pas la première que l'on entend parler de coup de pub comme pour Nessie ou encore Ogopogo et bien d'autres encore.

Si l'on veut être pris au sérieux il faut cesser ce genre de pratique honteuse et diffamatoire, c'est tout. Condamner cet homme permettra peut-être de dissuader les prochaines personnes qui pourraient être tentée d'avoir recours au canular.

Philippe Mind

Voir aussi :

Un yéti capturé dans le Caucase ? c'était un canular

Bownessie : Un pneu ?

Sujets du forum :

De drôles d'oiseaux inconnus et pourtant bien connus : Un canular

Si vous souhaitez venir discuter de ce sujet ou d'un autre, rendez-vous ici sur le forum officiel du site.

Share

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

actualite et medias

Share

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×