Un nouveau rat-musaraigne découvert en Sulawesi (Indonésie)

[Zoologie - Mammifère] Un nouveau rat-musaraigne découvert en Sulawesi (Indonésie)

 

Le Dr Jake Esselstyn de la Louisiana State University et ses collaborateurs d'Indonésie et d'Australie ont découvert un nouveau genre et une nouvelle espèce de rat musaraigne dans la péninsule nord de l'île de Sulawesi.

Mardi 06 octobre 2015

Les recherches décrivant le nouvel animal est publiée en ligne Journal of Mammalogy.

La découverte de ce nouveau genre et espèce, Hyorhinomys stuempkei, amène la diversité de rats musaraignes connus sur Sulawesi à 6 genres et 8 espèces.

Decouverte du nasin de sulawesi hyorhinomys stuempkei image credit jake esselstyn louisiana state university

Découverte du Nasin de Sulawesi (Hyorhinomys stuempkei) (Image credit - Jake Esselstyn - Louisiana State University)

« Le nouveau genre est nommé pour son nez comme celui d’un porc, en combinant le grec «hyo» (porc), «rhino» (nez), et «Mys» (souris), » ont écrit le Dr Esselstyn et des co-auteurs de l'étude.

« L'espèce est nommée en l'honneur de Gerolf Steiner, qui a utilisé le pseudonyme d’Harald Stümpke, pour publier un petit livre (Bau und Leben der Rhinogradentia) connu en anglais sous le titre « The Snouters1 » ».

« [Le livre] Anatomie et biologie des Rhinogrades2 décrit un archipel fictif, englouti en 1956 lors d'une éruption volcanique consécutive à des essais nucléaires effectués à 200 km de là, où l'on trouve des mammifères avec des appendices nasaux importants et des adaptations sonores. Cet ouvrage anticipe apparemment la découverte d’Hyorhinomys stuempkei, avec son grand nez rose et ses longs pavillons externes.»

« Nous recommandons Sulawesi snouter3 comme nom commun anglais»,  ont écrit les scientifiques dans le journal.

« Nous n’avions jamais vu quelque chose comme cela, » a déclaré le Dr Esselstyn.

Decouverte du nasin de sulawesi hyorhinomys stuempkei image credit jake esselstyn louisiana state university 2

Le Nasin de Sulawesi (Hyorhinomys stuempkei) (Image credit - Jake Esselstyn - Louisiana State University)

Hyorhinomys stuempkei dispose d'un grand nez plat, rose et les narines sont orientées vers l'avant.

Il possède une petite bouche (par rapport à la taille de la tête), de grandes oreilles mesurant 21 pour cent de la tête et de la longueur du corps, de longues pattes postérieures qui peuvent être utilisés pour les sauts, de très longs poils urogénitaux et de longues incisives blanches.

De longues incisives sont une caractéristique des rats musaraignes, mais l’Hyorhinomys stuempkei a des incisives particulièrement longues.

« La fourrure est fortement bicolore avec un dos gris-brun et tâche blanche au ventre, » selon le Dr Esselstyn et les co-auteurs.

« La queue est légèrement plus longue que la tête et la longueur du corps et bilatéralement coloré sur deux axes, avec un ventre blanc représentant 60 pour cent de la longueur de la queue. »

« La langue possède une rainure proéminente longitudinale le long de sa surface dorsale. »

Une autre caractéristique distincte du rat-musaraigne est qu'il manque un point d'accrochage du muscle de la mâchoire présent chez la plupart des mammifères appelé le processus coronoïde de la mandibule.

« Je ne connais pas d'autres rongeurs qui ont perdu le processus coronoïde complètement, » a déclaré le Dr Esselstyn.

« La perte du processus coronoïde indique une faible musculature de la mâchoire et un régime qui ne nécessite pas de mastication vigoureuse. »

Hyorhinomys stuempkei mange des vers de terre et des larves de coléoptères, selon les scientifiques.

Il n’est connu que dans la zone située  à 1600 m d'altitude sur le mont Dako, qui se trouve dans la péninsule nord de Sulawesi.

« Toutefois, aucun des sites de montagne de la péninsule nord n’a été bien étudié pour les murins, et l’étendue de la répartition géographique de cette espèce reste une question ouverte », ont déclaré le Dr Esselstyn et les co-auteurs.

Notes complémentaires

Les nasins en français.

2 Les anglophones utilisent le terme de nasins mais en France on préfère plutôt le nom de rhinogrades.

3 On peut traduire cela par nasin de Sulawesi en français.

Philippe Mind

Sources : Sci-News.com

Voir aussi

Une nouvelle espèce de rat-musaraigne presqu'édentée découverte en Indonésie sur l'île de Sulawesi (août 2012)

Sujets du forum

Une nouvelle espèce de rat-musaraigne (nasin de Sulawesi) découverte en Indonésie (octobre 2015)

Anatomie et biologie des rhinogrades par Harald Stümpke (octobre 2015)

Si vous souhaitez venir discuter de ce sujet ou d'un autre, rendez-vous ici sur le forum officiel du site.

Share

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

actualite et medias

Share

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site