Régalec : Comportement et caractèristiques à part

[Zoologie - Ichtyologie] Régalec : Comportement et caractèristiques à part

 

Le mystère du serpent un mythe pour certains et pour d'autres une réalité.

Pour ceux qui sont convaincus de son existence il ne fait aucun doute que ce dernier appartient à une espèce inconnue de la zoologie car il n'a pas encore été découvert mais pour d'autres l'explication est tout autre et n'a rien à voir avec la cryptozoologie.

Beaucoup pensent que le serpent de mer n'est autre qu'un régalec appelé également oarfish et roi des harengs.

Etymologie

Oarfish : signifie en anglais poisson-aviron, on l'a surnommé ainsi à cause de sa nageoire se terminant comme une petite rame.

Roi des harengs : lui vient du fait qu'à la plupart des observations faites il se trouvait auprès d'un banc de harengs

Population et localisation

Ce poisson n'est pas très commun car il semble que sa population soit très faible mais cela n'empêche pas que l'on sache qu'on le trouve dans tout les océans à travers le monde à part l'océan Arctique et Antarctique.

On le trouve en moyenne profondeur jusqu'à - 200 Mètres au dessous de la surface.

cryptozzologie Mékong naga le plus grand poisson du monde poisson ruban serpent de mer régalec regalec troy  oarfish roi des harengs autotomie Tyson R. Roberts Régalecus Glesne Régalecus Russellii Troy, un californien avec deux amis atrapèrent en 1996 un régalec.

Des mensurations hors du commun

Le régalec est le plus grand poisson osseux au monde il peut mesurer jusqu'à 17 mètres pour un poids de 270 kg.

cryptozzologie Mékong naga le plus grand poisson du monde poisson ruban serpent de mer régalec regalec troy  oarfish roi des harengs autotomie Tyson R. Roberts Régalecus Glesne Régalecus Russellii Un régiment américain exhibe un régalec

Des informations d'un spécialiste en régalec

Tyson R. Roberts vit à Bangkok en Thaïlande et est un expert en régalecs.

D'après lui le régalec et un poisson épipélagiques, ce  dernier vit donc en haute mer jusqu'à - 200 mètres au dessous de la surface et utilisent les courants océaniques pour se déplacer et pour rejoindre ses aires de nourriture et de reproduction.

On pense que le régalec n'est pas comme certains l'ont sous entendu un "poisson suicidaire" mais qu'il s'échoue suite à un dérèglement de son système d'orientation.

Deux espèces voir plus de régalecs ?

C'est ce que Roberts a en effet démontré car auparavant, on pensait qu'il n'y avait que le Régalecus Glesne, mais il en existe au moins deux :

  • Régalecus Glesne
  • Régalecus Russellii

Ce qui a poussé Roberts à faire des recherches dans ce sens est que la nature n'aime pas la monotype génétique, toute les espèces ou presque existent en plusieurs modèles qui diffèrent un peu entre elles.

Une caractèristique à part

Les régalecs lorsqu'ils atteignent une certaine taille peuvent perdre une partie de leur corps : la partie postèrieure à l'abdomen.

Le réaglec utilise l'autotomie.

Cette faculté, connue chez les lézards, leur permet de laisser leur queue à leur prédateur pour le distraire elle est étonnante pour ce poisson car il ne semble pas avoir de prédateurs.

Mon avis

Ce poisson n'a pas fini de faire parler de lui car on ignore énormément sur lui à commencer par sa reproduction dont on ne sait rien.

De quoi se nourrit il ?

Pourquoi utilise-t-il l'autotomie si il n'a pas de prédateurs ?

Mis à part tout ces mystères une chose est sûre pour moi, le serpent de mer n'est pas encore à ce jour expliqué même par ce régalec.

Philippe Mind

Liens

Le régalec ou oarfish : Filmé vivant pour la première fois

Le Nâga n'est pas un régalec

Sujets du forum

Le régalec : Serpent de mer ou non ?

Régalec albinos ou créature inconnue ?

Thalassa sur les traces du régalec

Le régalec utilisé pour la propagande anti-américaine

Si vous souhaitez venir discuter de ce sujet ou d'un autre, rendez-vous ici sur le forum officiel du site.

Share

Commentaires (1)

1. bukowski 05/02/2011

Un très bon reportage lui était consacré dans le Thalassa du 04/02/2011 . On y apprend entre autre que la photo avec les GIs qui illustre l ' article a servi de propagande démoralisatrice contre les soldats laotiens en 63 . Ceux-ci avaient fait croire qu ' ils avaient capturé cet oarfish dans le fleuve (alors qu ' il a été trouvé dans l ' océan) et sous-entendant ainsi que les américains avaient vaincu une divinité du Laos .

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

actualite et medias

Share

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×