Le métissage de deux ursidés inquiète les biologistes

L'ours blanc et le grizzly seraient menacés, c'est en tout cas ce qu'ont déclaré trois biologistes américains.

Jeudi 16 Décembre 2010

Trois biologistes américains soutiennent une hypothèse dans un commentaire publié dans la revue Nature du jeudi 16 décembre.

Il s'agit en fait de leur avis sur un phénomène réel et nouveau car il n'a été remarqué il y a à peine 4 ans, en 2006, les ours blanc et les grizzly s'accoupleraient parfois entre eux créant ainsi des hybrides appelés pizzly, grolar ou encore pour les anglophones "Prizzly".

zoologie pizzly grolar prizzly arctique hybridation ours polaire grizzly Ursus maritimus Ursus arctos horribilis disparition d'espèce accouplement forum

Etymologie:

Ceci peut paraître clair mais pizzly est la contraction de polaire (ours polaire) et Grizzly en associant les deux mots l'on obtient "Pizzly".

Les Faits

Les trois biologistes pensent que tous les mammifères des régions risquent de subir un métissage des espèces poussées d'après eux par la fonte des glaces polaires sous l'effet du réchauffement climatique.

L'histoire débute il y a 4 ans après qu'un chasseur américain abatte un ours blanc portant des taches brunes. L'analyse ADN de ce dernier démontera qu'il s'agit d'un hybride entre l'ours polaire et le grizzly.

Printemps 2010, un deuxième cas est annoncé, on a de nouveau tué un hybride. Il s'agit de nouveau d'un ours bicolore  avec fourrure blanche et pattes brunes  à ce détail près que l'animal au lieu d'être un hybride de première génération est un hybride de seconde génération car son père est un grizzly mais sa mère est elle même une hybride.

Les scientifiques ne sont guère surpris de cette hybridation, ils rappellent qu'à la fin des années 1980 on avait découvert une chimère que l'on soupçonnait être l'union d'un narval et d'un bélouga à l'ouest du Groenland. Les marsouins de Dall s'hybrident parfois avec des marsouins communs. En captivité plusieurs descendants de faux orque et de grand dauphin sont nés , et le rorqual bleu se croise naturellement avec le rorqual commun.

Le phénomène n'a donc rien de nouveau mais semble tout de même déranger même si comme nous venons de le voir on l'a déjà observé plusieurs fois auparavant.

Frank Cézilly, professeur d'écologie comportementale à l'université de Bourgogne (Dijon) déclare: 

" Chez les animaux comme chez les plantes, on sait aujourd'hui qu'il existe beaucoup de cas d'hybridation spontanée."

Une des choses nouvelles semble être le fait que le phénomène pourrait s'amplifier au sein des mammifères polaires  à cause du réchauffement climatique. On pense que les populations d'ours déclinantes pourraient être poussées à s'hybrider suite à  la réduction de la population ce qui pourrait réduire les chances que deux individus reproducteurs se rencontrent augmentant ainsi les chances d'hybridation car l'on risque plus de rencontrer une espèce proche plutôt que sa propre espèce.

D'après Brendan Kelly, chercheur à la NOAA, l'agence américaine responsable de l'étude de l'océan et de l'atmosphère on pourrait assister à 34 types possibles d'hybridation entre 22 espèces, dont 14 sont plus ou moins menacées d'extinction.

Brendan Kelly explique:

" Avant la fin du siècle, l'océan Arctique sera sans doute libre de glace durant l'été. Les phoques et les baleines qui, jusqu'à présent, sont restés isolés par la mer de glace, évolueront alors dans les mêmes eaux. La baleine du Groenland et la baleine franche de Biscaye pourraient alors s'accoupler, de même que les représentants d'espèces différentes de phoques, de marsouins ou de morses."

On ne connaît pas encore précisèment les conséquences car on en est pour l'instant au théorique mais les chercheurs craignent que ces croisements soient défavorables aux espèces menacées. Moins de 200 baleines franches à l'heure actuelle dans le Pacifique Nord, et cette espèce pourrait rapidement s'éteindre si ses amours avec sa cousine du Groenland, aux effectifs beaucoup plus nombreux, devaient se multiplier.

Par ailleurs s'ils sont fertiles, ces croisements risquent d'engendrer des animaux moins aptes à survivre dans leur environnement. Le pizzly même si il garde l'instinct de chasser les phoques hérité de l'ours polaire est peu adapté à la nage comme le grizzly. La fourrure doublée d'une épaisse couche de graisse de l'ours blanc semble disparaître en cas de croisement pour s'orienter vers celle du grizzly moins efficace pour supporter les rudes conditions du Grand Nord.

Les chercheurs américains déclarent: 

" L'hybridation n'est pas forcément une mauvaise chose, et peut constituer une importante source de renouvellement biologique. Mais si elle est provoquée par les activités humaines, elle se produit vite et risque de réduire la diversité des gènes et des espèces."

Les chercheurs pensent qu'il est impératif de mettre en place un suivi génétique des espèces arctiques.

Frank Cézilly ajoute à cela: 

" Il faudra étudier le comportement des nouveaux hybrides, les suivre sur plusieurs générations, vérifier s'ils gardent leur vigueur biologique et s'ils se reproduisent entre eux."

Des solutions radicales !!!

On a projeté de déclencher un abattage automatique des hybrides, en disant que ces cas de croisement mettaient en péril les deux espèces.

On rappelle comment aux Etats Unis (USA), les hybrides entre coyotes et loups roux ont été abattus de façon systématique pour préserver les deux espèces.
Les chercheurs ont invité à définir une politique permettant si nécessaire d'empêcher et de limiter les cas d'hybridation.

 Mon avis

Je m'oppose à cet abattage systématique des hybrides, pourquoi ? Comme je l'ai expliqué dans cet article, on parle de théories et non de faits avérés, ce qui signifie qu'en fait le métissage ne serait peut être pas forcément mauvais.

De plus l'hybridation existe depuis la nuit des temps et cela fait partie de l'évolution.

Philippe Mind

Sujets du forum :

Le grizzly : Un facteur important de la disparition des ours polaires

Si vous souhaitez venir débattre de ce sujet ou d'un autre rendez vous ici sur le forum officiel du site, à bientôt.

Share

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

actualite et medias

Share

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site