Dyacoptères

Dyacoptères : Quand ce sont les mâles qui allaitent les petits

 

Tout le monde connaît les Chauves-Souris ou Chiroptères (comme les appellent les zoologues) qui, avec près d’un millier d’espèces, forment l’Ordre le plus important de Mammifères après les Rongeurs.

Déjà les Chauves-Souris avaient innové : ce sont les seuls parmi les Mammifères à avoir colonisé l’espace aérien ! Avec les Cétacés, elles partagent une autre propriété : l’écholocation. Les Chauves-Souris, et plus particulièrement les Microchiroptères, peuvent se diriger dans l’obscurité la plus complète en émettant des ultrasons dont elles captent la réflexion (comme le fait un écran de radar), localisant ainsi leurs proies et les obstacles...

Mais il y a une famille de Chauves-Souris de l’Asie insulaire du sud-est qui possède une caractéristique très étrange. Si habituellement seules les femelles élèvent les petits, chez les Dyacoptères (appelés en anglais Dayak Fruit Bats), les mâles prennent également en charge leur progéniture...

zoologie - Malaisie - Sumatra - Bornéo - animal particulier - insolite - chauves-souris - Dayak fruit bat - lactation paternelle - dyacopterus spadiceus - mammalogie - chiroptère  - mammifère - Asie du Sud est - septembre 2012  - François de Sarre

Aire de répartition de Dyacopterus spadiceus

Cela peut même aller plus loin...   Les mâles de l’espèce Dyacopterus spadiceus (sud de la Malaisie, Sumatra, Bornéo) ont de longues mamelles et peuvent même produire du lait, car les glandes mammaires sont fonctionnelles !

Comment expliquer ce phénomène de "lactation paternelle" ? Bien sûr, cela permet aux femelles de passer moins de temps à s’occuper de leur petit (généralement, un seul par portée)... On peut penser que d’un point de vue évolutif, cela puisse donner un léger avantage sélectif par rapport à d’autres populations locales de Macrochiroptères (dont la nourriture est essentiellement végétale).

zoologie - Malaisie - Sumatra - Bornéo - animal particulier - insolite - chauves-souris - Dayak fruit bat - lactation paternelle - dyacopterus spadiceus - mammalogie - chiroptère  - mammifère - Asie du Sud est - septembre 2012  - François de Sarre

Mais il pourrait aussi s’agir d’une disposition ancienne, préservée chez ces Chauves-Souris...

Une autre explication est que cette caractéristique des mâles de Dyacopterus spadiceus provienne de la consommation de plantes à haute teneur en phyto-oestrogènes, des molécules voisines des hormones, qui seraient à l’origine de la mammogenèse et de la lactogenèse...

Ce n’est que dans les années quatre-vingt-dix que le chiroptérologue Thomas Kunz, de l’Université de Boston, et le zoologiste canadien Charles Francis, ont mis en évidence cette capacité peu ordinaire en étudiant les populations de Macrochiroptères dans une réserve de chasse au sud de la Malaisie.

zoologie - Malaisie - Sumatra - Bornéo - animal particulier - insolite - chauves-souris - Dayak fruit bat - lactation paternelle - dyacopterus spadiceus - mammalogie - chiroptère  - mammifère - Asie du Sud est - septembre 2012  - François de SarreA la grande surprise des chercheurs, les mâles non seulement possèdent des mamelles bien développées, mais celles-ci produisent des gouttelettes de lait lorsqu’elles sont sollicitées...

Une telle production de lait par des mâles n’avait pas encore été observée auparavant chez des animaux sauvages. Mais elle avait néanmoins été constatée sur des animaux domestiques issus de croisements très sélectifs, ainsi que sur des humains présentant des tumeurs nécessitant des traitements hormonaux, ou encore sur des bébés masculins à la naissance... Mais c’est excessivement rare.

Alors que dans le cas des Dyacoptères, les mâles produisent "tout naturellement" du lait, même si leurs glandes mammaires et leurs mamelles ne sont pas aussi développées que chez les femelles. On estime la quantité de lait ainsi obtenue à environ un dixième de celle produite par les femelles.

Chez tous les mâles de mammifères, l’homme y compris, non seulement les tétons sont apparents, mais des glandes mammaires rudimentaires existent également. Cela a donné lieu à la spéculation que chez les mammifères ancestraux les deux sexes allaitaient… et que c’est seulement au cours de l’évolution récente que cette fonction aurait été perdue par l’homme "masculin" !

L’observation des Dyacoptères permet d’envisager que, contrairement à certaines idées préconçues, ce soit plutôt la femme qui, d’un point de vue évolutif, ait précédé l’homme...

On savait déjà que l’hormone antimüllerienne (AMH) secrétée dans le testicule fœtal après que l’embryon a suivi un développement de type féminin, était responsable de la régression des canaux de Müller (structures embryonnaires à l’origine de la formation de l’utérus et des trompes de Fallope chez l’individu féminin). Ainsi l’on devenait homme par "déféminisation" !

Au cours de l’évolution, la sélection naturelle a pu agir sur les individus porteurs de gamètes mâles, généralement plus forts, garantissant ainsi une meilleure reproduction du groupe...

Si cela s’avère exact, l’homme "masculin" constituerait, d’un point de vue zoologique, une spécialisation relativement tardive !

François de Sarre

Sources :

- BATS Magazine : « The Incredible Milk-Producing Male Bat  » - vol. 13, no 1, 1995

- http://www.batcon.org/index.php/media-and-info/bats-archives.html?task=viewArticle&magArticleID=695

- FRANCIS, Charles M. et al. : « Lactation in Male Fruit Bats » - Nature, 367 : 691-692, HELGEN, K.M. et al. : « Taxonomy and Natural History of the Southeast Asian Fruit Bat of genus Dyacopterus » - Journal of Mammology, vol. 88 : 302-318.

- http://en.wikipedia.org/wiki/Dayak_fruit_bat

Si vous souhaitez venir discuter de ce sujet ou d'un autre, rendez-vous ici sur le forum officiel du site


Share

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

actualite et medias

Share

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×