Tchang et le yéti

Un roman fiction largement inspiré de "Tintin au Tibet".

Informations sur le livre

cryptozoologie, cryptozoology, Tchang et le yéti, témoignage, roman, livre, Sandrine Willems, les petits dieux, Tintin au Tibet, bande dessinée, Heuvelmans, source, culture cryptozoologique, les impressions nouvelles, 2001, fiction, yéti, yeti, abominable homme des neiges, créature inconnue, hominidé inconnu, HSVAuteur : Sandrine Willems

Editeur : Les impressions nouvelles

Date de sortie : 11/10/2001

Collection : Les petits dieux

Nombre de pages : 45

ISBN-13 : 978-2906131347

 

 

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture

Mais lorsque le Yéti se retourna vers moi, les larmes avaient lavé ses yeux de toute férocité. Il dut penser que je ressemblais un peu à ses petits. Il s'agenouilla près de moi, et au lieu de m'étrangler, se mit à m'épouiller. Or cette première marque de tendresse, des mères envers leurs bébés, est celle aussi qui en fait de vrais singes. Et tandis qu'il farfouillait dans mes cheveux - sans y trouver grand-chose, car il faisait trop froid pour les poux - il approcha sa bouche, qui n'avait rien d'une gueule, de mon oreille. Et il la lécha, doucement, et moi je comprenais, peu à peu, que ce n'était pas pour y goûter : le Yéti me donnait son premier baiser.

L'histoire

Tchang a été sauvé dans son enfance du yéti, après de nombreuses années il se décide enfin à parler.

Sous la forme d'une lettre romancée le jeune chinois Tchang raconte à son père adoptif qu'il n'a jamais rencontré son aventure avec le yéti.

En fait lors du crash de l'avion dans l'Himalaya il devait se rendre en occident (Ce n'est pas plus précis) pour aller vivre chez son père adoptif. Peu de temps après s'être écrasé, il dessine des symboles sur des pierres pour dit-il laisser des traces à l'aide d'une craie afin de laisser une trace de lui en ce monde.

Il part avec son ours en peluche et pense à bout de souffle qu'il ne s'en sortira pas. Sa dernière image, le yéti se dressant devant lui ...

L'hominidé l'entraînera avec lui en fuyant les sauveteurs du garçon.

Les messages cachés

En fait ce livre est écrit comme une histoire parallèle à l'ouvrage de Hergé.

Petite chose toujours bonne à rappeler Hergé qui poussait la précision parfois peut-être à l'excès mais c'est une des choses qui a fait le succès de Tintin s'est énormément documenté sur le sujet notamment auprès de Bernard Heuvelmans.

Revenons-en à l'histoire, Tchang dit dans sa lettre à son père, que ce qui a été dit dans "Tintin au Tibet" est faux et qu'il n'a jamais été séquestré par le yéti, il aurait certainement pu s'en aller si l'avait souhaité. Tchang dit que l'histoire a à tort été modifiée pour le malheur de la créature.

Tchang âgé à l'époque de 6 ans regrettera dans sa lettre d'avoir laissé des traces de craie sur les rochers et perdu son ours en peluche, qui ont d'après lui conduit les sauveteurs à le retrouver.

Un sauvetage mal accepté

Le Chinois confesse qu'après son sauvetage, il fut malheureux de retrouver l'humanité, la créature lui apportait ce qu'il n'avait plus, une famille.

Mon avis

Largement inspiré de la bande dessinée, j'ai trouvé ce roman complémentaire* et utile. L'auteur, Sandine Willems manie la plume à merveille pour nous faire ressentir de la compassion et de la compréhension envers cet hominidé inconnu.

* Par complémentaire l'auteur veut dire qu'il ne remet pas en question la bande dessinée.

Où est l'intérêt ?

Il n'y en a peut-être pas mais au moins on trouve des passages de la cohabitation entre la créature et le jeune chinois et on tente d'expliquer les raisons de son kidnapping.

La folie de l'Homme y est décrite, et oui l'on tue trop souvent ce qui nous effraie.

La créature est très humanisée, elle a des sentiments et est loin d'être abominable comme les médias l'ont sous entendu à travers ce surnom d'abominable homme des neiges.

Nous ne sommes pas les bons hommes soit disant civilisés que nous pensons être lorsque nous voulons nous occuper des affaires des "pays sous développés".

La lecture de ce texte qui n'a pas grand chose de cryptozoologique si ce n'est la créature et le sujet m'a beaucoup plu.

C'est un livre qui nous pousse à nous poser des questions sur la nature même de notre espèce ...

Je n'irai pas jusqu'à dire que j'en recommande la lecture et qu'on y apprendra quelques chose mais l'auteur sait manier la plume et sa vision de la créature est très intéressante car même si une créature est considérée comme sauvage car hors des marges de civilisations elle n'en est pas moins humaine dans le fond.

Sources :

- Tchang et le yéti (Sandrine Willems) (2001)

- Tintin au Tibet (Hergé) (1960)

Philippe Mind

Sujets du forum :

Tchang et le yéti par Sandrine Willems : Discussion

Si vous souhaitez venir discuter de ce sujet ou d'un autre, rendez-vous ici sur le forum officiel du site.

Share

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

actualite et medias

Share

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site