[Livre - Roman] Origine - Tome 1 par Deïmian (Interview)

[Livre - Roman] Origine - Tome 1 par Deïmian (Interview)

 

Une nouvelle trilogie a vu le jour cette année, son nom « Origine »…

Je termine la lecture de ce livre qui m’a fasciné au plus haut point.

Dans ce livre on aborde notre passé, notre futur aussi. Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Sommes-nous seuls dans l’univers ?... Ces questions taraudent l’esprit humain depuis des siècles voire des millénaires.

Voici une vidéo qui vous mettra peut-être l’eau à la bouche.

Etant fan de conspiration, j’ai été séduit par le scénario où une organisation secrète interagit entre l’humanité et les extraterrestres.

Je vous conseille de vous procurer ce livre qui est très bien écrit.

Philippe Mind

Intervenants

P. M. : Philippe Mind

D : Deïmian

Deïmian, origine, livre, 2014, Stephania Vasquez, Philippe Mind, Philippe Banck, roman, science fiction, ufologie, OPH, Conspiration, conspirationniste, Men in Black, vérité, extranéen, extraterrestreP. M. : Bonjour Deïmian, vous êtes l’auteur d’une trilogie de romans intitulée « Origine ». Pour le moment deux des romans sont sortis en version numérique et en version papier. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous et sur Origine,  s’il vous plaît ?

D : Bonjour, je suis un chercheur de vérités et comme beaucoup, je refuse les versions officielles que l’Histoire nous a inculqué. Après un long voyage de 18 mois à travers les sites les plus mystérieux de notre planète, j’avais envie d’exposer ma vision du monde, et revenir plus particulièrement sur un chapitre de l’Histoire de notre évolution, qui s’inspire des traductions des tablettes Sumériennes, et également sur les récits mythologiques relatant la guerre des Dieux sur Terre.

Origine est une trilogie qui tend à répondre à la grande question sommes nous seuls dans l’univers et surtout l’avons-nous toujours été ici sur Terre. D’incroyables édifications témoignent d’un savoir perdu qu’auraient eut des civilisations qui nous ont précédé, et l’intrigue repose sur la théorie des anciens astronautes, selon laquelle, en des temps éloignés des êtres venus des étoiles seraient descendus sur Terre afin de l’ensemencer.

P. M. : Mais pourquoi une trilogie ?

D : Initialement, Origine a été écrit comme un seul roman. Seul hic, le manuscrit faisait plus de 1200 pages à la fin de son écriture. Le scinder en une trilogie s’est révélé la meilleure solution afin de ne pas effrayer les lecteurs avec une brique aussi conséquente, et aussi parce que les maisons d’édition n’auraient jamais accepté de publier un roman avec autant de pages ; cela aurait irrévocablement fixé son prix à un niveau très élevé, mal venu donc pour un auteur inconnu. Malgré tout, les contrats que j’ai reçu de la part des maisons d’édition ne me satisfaisaient pas. Soit le prix de vente était trop élevé, soit parce qu’il y avait une volonté de leur part d’intervenir dans la trame du roman. J’ai au final opté pour l’autoédition, qui me laisse ainsi une liberté totale dans la production de mon œuvre.

Il faut savoir également, que la trame d’Origine se déroule principalement en trois actes. Dans le premier tome, nous faisons connaissance avec les acteurs principaux de l’histoire, qui se déroule donc à Paris, et que nous retrouverons ensuite dans les deux autres tomes. Le second tome emmène les lecteurs pour un long voyage au Népal puis en Amérique du Sud, en passant par l’Australie. Le troisième tome enfin, se déroule hors des frontières de notre monde, mais je ne peux pas en parler, au risque de spoiler les lecteurs.

P. M. : Pour résumer le thème du livre, on s’aperçoit que les thématiques principales sont l’Ufologie et ce qu’on appelle vulgairement le « conspirationnismes ». Comment en êtes-vous arrivé à aborder ce thème ?

D : Oui l’ufologie est au centre de la trilogie, car c’est pour moi un sujet sensible auquel j’ai été confronté durant vingt-huit années. Je ressentais le besoin de parler de tout ce que j’avais vécu et vu, sans avoir la prétention de soutenir une vérité absolue. Je pense qu’il est préférable de suggérer et d’amener certains sujets via la fiction afin de solliciter l’attention des lecteurs, et aussi dans le but de ne pas les braquer non plus. Il était important pour moi de relater des événements qui se sont également produits dans l’histoire de l’humanité, en poussant les plus sceptiques à chercher d’eux mêmes les faits que j’avançais. Des choses en amenant d’autres, il était impossible pour moi de passer à coté du sujet de la conspiration. D’une, parce que là où il y a des vérités dissimulées, il y aura toujours des personnes payées pour les étouffer et parce qu’en tant que témoin direct de certaines manifestations, j’ai par la force des choses, été contraint d’accepter l’évidence d’avoir moi-même fait l’objet d’une surveillance accrue de la part d’une organisation non officielle qui œuvre dans l’ombre de nos gouvernements.

P.M. : Le roman nous parle d’une organisation secrète l’OPH, qui contrôle en quelque sorte, les rencontres entre extraterrestre et humains, et cache la vérité pour éviter de quelconques problèmes. Peut-on sincèrement imaginer que notre monde est protégé sans que nous le sachions par une ou des organisations, qu’on connaît notamment sous le nom de Men In Black ?

D : Oui voilà, en fait, l’OPH est le nom fictif que j’ai donné à ce type d’organisations qui gardent un œil et étudient les contacts entre extranéens et humains. Je ne pense pas que dans la réalité, ce genre d’organisation ait le moindre contrôle sur ce qui se passe. Je pense au contraire que beaucoup de contacts se font sans le consentement des nations qui nous gouvernent, et que des budgets sont ainsi subtilement investis afin d’établir des rapports pour mieux comprendre les motivations de ces visiteurs non humains. Je ne fais pas allusion aux Hommes en Noir (MIB) dans ma trilogie, et je doute que ces MIB, s’ils existent, aient pour fonction de protéger notre monde. Je pense qu’ils sont là et œuvrent pour protéger certaines vérités concernant les interactions de non-humains avec notre monde. J’ai par le passé, pu rencontrer des personnes qui avaient eu affaire à des MIB et de mon point de vue personnel, je crois que c’est une phénomène qu’il nous faut prendre au sérieux, même si l’évoquer peut faire sourire ou même rebuter certains.

P.M. : Votre ouvrage qui se composera de trois volumes a-t-il un but futur ? Je veux dire, est-ce un message envoyé indirectement aux personnes obstinées et têtues qui nient en bloc qu’il peut y avoir une vie extraterrestre qui nous visite ?

D : Oui, au-delà d’être un simple roman, Origine a surtout pour vocation d’éveiller les consciences sur un certains nombre de sujets relatifs à notre histoire et notre évolution. Bien que la trame tourne autour de l’ufologie et de la conspiration, Origine est avant tout un recueil de convictions et de ressentis propres à l’existence et l’aventure humaine. J’y aborde notamment des thèmes en rapport avec la Vie, la Mort, la réincarnation et je tente d’apporter des éléments de réponses concernant les grandes questions existentielles qui nous animent. J’ai rencontré beaucoup de personnes pour qui la Vie ne se résumait pas uniquement à s’enrichir et réussir d’un point de vue social et sentimental. Pour ces mêmes personnes, le sentiment commun d’avoir une mission à accomplir ici-bas, revenait régulièrement. Je pense que nos vies sont remplis d’objectifs propres à nous-mêmes, mais qu’au-delà de ça, il y a sans que nous ne le sachions, des planificateurs invisibles qui tirent les ficelles dans l’ombre, afin de faire se dérouler un plan bien spécifique, dans lequel nous sommes amenés malgré nous, à être les acteurs et témoins.

P.M. : Dans le roman, on voit Stéphania Vasquez qui commence à s’interroger sur une civilisation extraterrestre. Pensez-vous que dans le futur, le domaine scientifique accordera plus de crédit aux chercheurs amateurs qui étudient ces sujets ?

D : Je doute qu’un jour, le secteur scientifique valide les théories ou découvertes de chercheurs amateurs.  Dites-vous que certains chercheurs possédant plus de crédits ont été et le sont toujours aujourd’hui, censurés. Il faut savoir que toutes les plus grandes découvertes sont filtrées avant d’être officiellement relayées. Nous vivons dans un gigantesque mensonge qu’une poignée d’individus s’évertue à alimenter afin d’empêcher un plus grand nombre de se poser les bonnes questions. Pour cela, il ne faut pas aller chercher bien loin, les Pyramides d’Egypte et certains autres sites sur notre planète en sont le plus bel exemple. Je pense par exemple aux ruines de Puma Punku en Bolivie, mais aussi à d’autres anciennes constructions disséminées partout sur Terre, dont les techniques et les outils impliqués dans leur édification semblent effarantes comparées au niveau technologique que notre histoire s’accorde à reconnaître à ces mêmes civilisations. Toutes les vérités amenant à remettre en question les versions actuelles de notre histoire, feront hélas, toujours l’objet de censures.

Deïmian, origine, livre, 2014, Stephania Vasquez, Philippe Mind, Philippe Banck, roman, science fiction, ufologie, OPH, Conspiration, conspirationniste, Men in Black, vérité, extranéen, extraterrestreP.M. : On sent également que d’autres domaines vous intéressent ? Quels sont-ils ?

D : Oui, c’est vrai. Je m’intéresse aussi beaucoup à la physique quantique, mais également à la métaphysique, et la philosophie qu’englobe le bouddhisme. Ce sont des thèmes prépondérants dans la trilogie de Origine, et le tome trois qui clôture la série, soulève un grand nombre de points sur les technologies utilisées par les êtres extraterrestres que nous rencontrons. Pour cela j’avais envie d’officialiser d’une manière moins directe, les technologies que l’on trouve à bord des vaisseaux que certains abductés ont pu approcher et rapporter par la suite. Tous les sujets un peu plus techniques de Origine ont fait l’objet de recherches, rien n’est amené par hasard et j’avais envie que les férus de hard-fiction puissent s’y retrouver.

P.M. : Avez-vous de nouveaux projets dans le futur ? Un roman ou autre chose ?

D : Oui, beaucoup de projets. Tout d’abord j’aimerais écrire un nouveau roman, peut-être une nouvelle trilogie qui narre les événements qui surviennent vingt mille ans avant le tome 1 de Origine. Cette nouvelle aventure en serait le prequel et on y retrouverait un personnage clé qui est abordé dans le tome 2 et le tome 3. Il y a aussi deux autres romans que j’aimerais écrire et pour lesquels j’ai déjà tout en tête, mais il me faudra voyager de nouveau et repartir en vadrouille autour du monde. Mais pour le moment rien de décidé, cela dépendra des ventes de la trilogie actuelle qui pourront, si tout va bien, financer les prochains romans.

P.M. : Je vous remercie encore d'avoir répondu à mes questions. J'ai personnellement lu le premier tome de cette trilogie qui m'a fasciné. J'attaque dès sa réception le second tome et vous souhaite beaucoup de succès pour l'avenir. A bientôt Deïmian.

D : Je suis content que le premier tome vous ait plus alors ! Merci à vous et bonne continuation.

Sujets du forum

Origine par Deïmian - Tome 1

Infos et notes à propos de l’auteur :

Origine tome 1 et 2 en vente sur Amazon et lulu.com.

Le tome 1 de Origine est disponible au format numérique pour 0,99€ jusqu'à vendredi 8 août.

Découvrir sa chaine youtube.

Pour contacter l’auteur.

Le site officiel de Origine.

La page Facebook du livre pour se tenir au courant de l’actualité.

Toute l’actu du roman en temps réel sur Twitter.

Si vous souhaitez venir discuter de ce sujet ou d'un autre, rendez-vous ici sur le forum officiel du site.

Share

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

actualite et medias

Share

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×