Ogopogo, la créature du lac Okanagan

Localisation


Lac Okanagan

Vocabulaire

Le nom Ogopogo provient d'une chanson britannique "The Ogo-Pogo" écrite en 1924 par Cumberland Clark. Un 23 aout 1926 une parodie de cette chanson écrite par H.F. Beattie fut chantée en Colombie Britannique par W.H. Brimblecombe, cette dernière incorporait des caractères du monstre du lac Okanagan. Le jour suivant on déclara que le mot Ogopogo devait ètre le nom officiel de la créature. Pour les noms traditionnels dans le dialecte Chinook on a une expression voulant dire "énorme animal dans le lac Auck, Hayash-hayash kust skaka kupa lake, et Naitaka "le démon des eaux", Ukuk masachi kupa lake.

Description

Allure serpentine, le corps a une longueur totale de 6 m à 21 m (20 à 70 pieds). La peau est douce est brillante d'une couleur noire, vert foncé, grise ou bleu foncé, et recouverte de concrétions de calcaire similaire et des bernacles. La tète est similaire à celle d'un cheval ou d'une chèvre, tenue perpendiculairement au cou, elle semblerait posséder des cornes et une barbe ou des moustaches sont présentes, les oreilles sont rarement signalées. Le cou est fin et fait de  1,50 m à 3 m (5 à 10 pieds) de long. On voit à la surface de l'eau des bosses ou des ondulations du corps entre deux ou six, quatorze au maximum ont été signalées, la bosse du milieu étant le plus haute au dessus de l'eau 0,60 m à 0,90 m (2-3 pieds). Les pieds seraient joints pour aider à la nage. La queue est fourchue ou la réunion de deux palmes.

Cryptozoologie cryptozoology ogopogo cryptide Ed Bousfield Roy Mackal aquatique canada John Kirk lac Okanagan

Comportement

L'animal nage par des ondulations verticales du corps à une vitesse de jusqu'à 64,4 Km/H (40 mile à l'heure). La créature est la plus active dans l'après midi, elle mangerait du poisson et des crevettes d'eau douce. La créature peut faire jaillir de l'eau. Des groupes de deux ou trois individus auraient été vus.

Témoignages  

1872

La première observation d'Ogopogo fut faite en 1872 par Susan Allison qui vit un animal de 18 m (60 pieds) nager contre le vent lors d'une tempète.

21 Juillet 1923

Lydia Hodgson faisant du cheval sur le bord du lac vit dans l'eau trois bosses et une tète, l'animal bougeait sa tète latéralement et bougeait ses yeux, mais lorsque la femme appela son fils la bète plongea et nagea sous l'eau vers le milieu du lac.

18 Juillet 1926

Ogopogo vint animer un baptème organisé sur la cote, cinquante ou soixante personnes purent voire sa tète similaire à celle d'un mouton suivie par plusieurs circonvolutions dans l'eau.

Aout 1968

Une séquence filmée d'environ une minute a été réalisée par Artur Folden d'un animal nageant à quelques 180 à 275 m de la cote. Le filme montre un objet faisant surface et replongeant trois fois; malheureusement le cinéaste arrétait sa caméra à chaque fois que l'animal replongeait. Une analyse préliminaire réalisée en 2000 par Kerry Voth indiqua que l'objet était consistant avec trois saillies, une verticale et deux horizontales, il émergeait de l'eau en un mouvement pivotant.

Juillet 1974

Près de la rive sud du lac Barbara Clark a eu sa jambe touchée par quelque chose de lourd et gros alors qu'elle nageait vers une plateforme de plongée. Sitot sur la plateforme elle put observer un animal à l'allure serpentine nageant dans l'eau claire à 6 m (20 pieds) d'elle. Une des bosses faisait 2.4 m (8 pieds) de long et s'élevait à quatre pieds de l'eau, la queue avait une forme triangulaire de 1,2  à 1,8 m (4 à 6 pieds) de large.

Aout  1976

Edward R. Fletcher a pris une série de cinq photos de ce qui était apparemment Ogopogo, dans sa position circonvoluée il faisait environ 12 m (40 pieds) de long et 21 à 22 m (70 à 75) pieds de long quand il était à plat.

5 Aout 1979

Un touriste de l'Alberta prit trois minutes de film montrant deux Ogopogo batifolant ensemble, les animaux faisaient bouillonner l'eau et faisaient de forts bruits sourds. On ne sait pas où se trouve actuellement ce film.

11 Aout 1980

Larry Thal prit un film super 8 de 8 à 10 secondes d'un animal que près de cinquantes touristes observèrent pendant environ 45 minutes du haut du pont du lac. L'animal de 15 à 18 m (50 à 60 pieds) plongeait et émergeait d'une façon répétitive en allant et venant dans l'eau. Une tète avec des machoires seraient visible dans le film.

17 juillet 1989

Ken Chaplin prit en vidéo un animal noir de 4,5 m (15 pieds). Il cambra sa tète et fit claquer sa queue à la surface de l'eau avant de replonger. Arlene Gaal dépéchée sur les lieux le 22 juillet put voir en compagnie de Chaplin la tète et le dos d'un animal d'environ 4,5 à 6 m (15 à 20 pieds) de long descendre dans le lac à partir d'une rivière. Elle en prit deux photos tandis que Chaplin prit une autre vidéo, mais des analyses révèleraient que c'était en fait un castor sur les images.

Juillet 1989

John Kirk, son fils et deux membres de l'organisation cryptozoologique de la province étaient sur une plage du lac quand ils localisèrent un animal bossu de 10,5 m (35 pieds) de long. Le 1er aout 1989 John Kirk revit un animal similaire avec trois à six bosses agitant frénétiquement l'eau.

24 Juillet 1992

Paul DeMara prit en vidéo un animal faisant une perturbation à la surface de l'eau; lui et ses proches observèrent un skieur nautique traverser la trainée et tomber dessus. Deux autres séquences vidéo furent prises à la suite de cela dont la dernière semble montrer une tète, un cou et la partie d'un dos s'élevant de l'eau.

Avril 2002

Lors de la reconstitution d'une ancienne observation d'Ogopogo une équipe de cinéma prit une séquence de 90 secondes qui ne faisait pas partie du film, une créature brillante noire avec trois bosses ondulant dans l'eau à une distance d'environ 60 m (200 pieds).

Cryptozoologie cryptozoology ogopogo cryptide aquatique canada lac Okanagan

Explications

Voici quelques hypothèses développées quant à l'identité de Ogopogo:

  • On peut voir derrière tout cela un esturgeon blanc (Acipenter transmontanus) qui est le plus grand poisson d'eau douce en Amérique du Nord et dont la longueur atteint 6 m (20 pieds). Son corps recouvert de plaques osseuses externes rappelle le corps d'Ogopogo avec ses aspérités.
  • Roy Mackal a proposé une baleine de la famille des basilosauridés, un groupe de baleines archaiques ayant vécu il y a 42 - 33 millions d'années au cours de l'Eocene
  • Ed Bousfield avança qu'il pouvait s'agir d'un reptile du genre plésiosaure apparenté à Caddy. Dans les années 1920 on expliquait le phénomène par la présence dans le lac du poisson ruban (Regalecus glesne) dont le corps allongé et applati latéralement convenait bien à la description d'Ogopogo, le lamantin fut aussi avancé.

Pour ceux qui sont interessés, on offre 2 000 000 de dollars à qui prouvera son existence

Vidéo

Vidéo (Extrait de dossier mystère)

Mon avis

Certains éléments démontrent dans la vidéo ci dessous que le lac se compose de deux couches séparées par une avancée de terre ce qui ferait une cachette idéale, et également qu'un animal se nourrit de Krill (plancton), hors à ce jour aucun animal n'a été répertorié mangeur de krill.

Philippe Mind

Voir aussi :
Si vous souhaitez venir discuter de ce sujet ou d'un autre, rendez-vous ici sur le forum officiel du site, à bientôt.

Share

Commentaires (1)

1. Martin Dupont 31/12/2009

J'ai demeurer a Kelowna pendant plus de 2 ans et en tent que amateur de peche j'ai pu observer d'etrange phenomene dans ce lac ,en fait je crois vraiment qu'il y a des creatures dans ces eaux.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

actualite et medias

Share

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site