La dépouille de Floride, une erreur de diagnostic vieille de près de 100 ans

[Cryptozoologie] La dépouille de Floride, une erreur de diagnostic vieille de près de 100 ans

 

Localisation

 
Anastasia Beach, Saint Augustin 

Plage d'Anastasia près de Saint Augustin en Floride (USA)

Le monstre de Saint Augustine


Le 30 Novembre 1896 deux jeunes garçons, Robert Coles et Dunham Coretter, qui font une promenade à bicyclette le long de la plage d’Anastasia près de Saint Augustin, en Floride découvrent  une immense carcasse en putréfaction avancée enfouie en grande partie dans le sable. Les deux garçons vont prévenir le Dr. DeWitt Webb, un médecin de la région fondateur et président d’une société savante, qui se rend le lendemain sur les lieux de l’échouage. Il prend des mesures : la partie émergeant du sable mesure plus de 7 mètres, 1 mètre 20 de haut et 6 mètres de large. La couleur est blanche, avec de légères teintes roses et argentées.

Le 07 décembre 1896, le Dr. DeWitt Webb retourne sur les lieux accompagné de deux photographes qui prennent des clichés de la dépouille (Voir photo ci dessous).

Cryptozoologie cryptozoology Saint augustine florida floride USA Blob chili Dewitt Webb octopus giganteus poulpe colossal cachalot erreur d'analyse 1896 Le Dr. DeWitt Webb à côté de la dépouille de Saint Augustin


Quelques jours plus tard, un homme du nom de M. Wilson dit avoir découvert en creusant dans le sable des tentacules dont l’un mesurait 8 mètres de long.

Prévenu, le Dr. Addison Verril, professeur de zoologie à l’université de Yale arrive sur les lieux. Celui ci  pense d'abord qu’il s’agit d’un calamar géant puis que c’est un poulpe gigantesque qu’il baptise Octopus giganteus Verril 1897. Verrill envoit des échantillons à la Smithsonian Institution et s’aperçoit que cela ressemble fort à de la graisse de baleine.  Il se rétracte et déclare que la créature est en fait la partie supérieure de la tête d’un cachalot en décomposition.

On peut imaginer la réaction à ce moment du Dr. DeWebb qui parlait quant à lui d'un céphalopode.

L'histoire est oubliée jusqu'en 1957, Forrest Glenn Wood, un chercheur du Naval Undersea Research Labotary de San Diego, s’attaque à l’affaire. Il commence tout d’abord par retrouver les échantillons qui avaient été prélevés lors de l’échouage de 1896 à la Smithsonian Institution, ces derniers mijotent toujours dans du formol.

Joseph F. Gennaro Jr., les examine, selon lui ils ne peuvent pas provenir d’un vertébré, et l'agencement des fibres n’est pas celui d’un calamar géant, on se tourne donc vers un autre céphalopode, la pieuvre.

Suite à un examen des fibres Joseph F. Gennaro Jr et Forrest Glenn Wood en déduisent qu’il s’agit d’une pieuvre géante Octopus giganteus, une créature ayant quelques soixante mètres d’envergure.

En 1971, 74 ans après A. Verril, la théorie du poulpe colossal (Octopus giganteus) refait surface, et on peut lire un article dans la revue Natural History de Mars 1971, un grand article sur la pieuvre géante.

Un petit récapitulatif sur les différentes hypothèses avant de poursuivre:

  • Poulpe gigantesque (Octopus Giganteus) 1897, Verrill
  • Rétractation de A. Verrill qui passe du poulpe gigantesque à la partie supérieure de la tête d'un cachalot. 1897, Verrill
  • Poulpe gigantesque (Octopus Giganteus) 1971, Joseph F. Gennaro Jr et Forrest Glenn Wood

 

Le dénouement

En 1995, la presse spécialisée parle de nouveaux tests effectués sur des échantillons du monstre de Floride par Sidney K. Pierce, Timothy K. Maugel et Eugenie Clark, de l'université du Maryland à College Park et Gerald N. Smith de la faculté de médecine d'Indianapolis.

Leur conclusion est que le monstre de Floride est un vertébré à température interne constante ou à sang chaud.

Ce diagnostique sera confirmé par un échouage d’une dépouille le 4 juin 2003, échouée sur une plage du sud du Chili (Voir photo ci-dessous).

Cryptozoologie cryptozoology Saint augustine florida floride USA Blob chili 2003 Dewitt Webb octopus giganteus poulpe colossal cachalot erreur d'analyse 1896 Le blob du Chili du 04 Juin 2003


On ne peut qu’observer la ressemblance frappante entre la photo de 1896 et celle-ci. On peut aisément comprendre que M. Wilson en 1896 ait pu confondre les morceaux de tissus en bas à gauche de la photo avec des tentacules et que ceci ait pu créer une confusion partagée par beaucoup.

Pour appuyer leurs résultats, en Juin 2004, Sidney K. Pierce et ses collègues, publient dans le Biological Bulletin qu'il s'agit bien des restes de la cavité à spermacéti d'un cachalot grâce à un test ADN  des tissus de la dépouille.

Cette dépouille fut surnommée « Le blob du Chili » et fit s’effondrer le mythe du poulpe colossal du Dr. DeWitt Webb.

Merci à M. Raynal pour son analyse des plus pertinente et des plus intéressante qui met fin à une mauvaise analyse restée plus de 100 ans sans réponse.

Sources : Institut virtuel de cryptozoologie

Mon avis

Ceci n’exclut pas que l’on puisse un jour découvrir une espèce de poulpe colossal mais il fallait quand même communiquer ces informations car beaucoup de personnes pensent que ceci est une preuve photographique de son existence mais il n’en est rien.

Philippe Mind

Sujets du forum

[Tératologie] Une créature étrange échouée sur la plage de Pukehina en Nouvelle Zélande (mai 2013)

Le faux poulpe du Dr Dewitt Webb

Tentacules : De la science à la fiction (Gracin/ Raynal) : Discussion autour de l'ouvrage

Si vous souhaitez de ce sujet ou d'un autre, rendez-vous ici sur le forum officiel du site, à bientôt.

Share

Commentaires (2)

1. seotons (site web) 31/01/2011

Tombé par hasard, j'aime bien ce blog :)

2. Bibie 12/02/2012

intéressant !! :)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

actualite et medias

Share

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×